Dates stages escalade Calanques / Rock climbing courses France


Vidéos sur « Pro Coaching & Guiding » # Calanques, paradis de la grimpe / climbing paradise
…………………………
jerome2

Jérôme Rochelle, moniteur professionnel breveté d’état, membre de la Compagnie des Guides de Provence: www.STONE-SPIRIT.com
…………………………

GV5

# Les dates des prochains stages d’escalade dans les Calanques, Verdon et Sardaigne sont en ligne sur mon site internet. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos, merci. www.STONE-SPIRIT.com

# If you need a guide for a climbing course in the Calanques (Cassis, Marseile, Aix en Provence) please contact me www.STONE-SPIRIT.com
………………………….

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Canyoning & Ovalie, Pro D2 Rugby Massy

Lien direct vers la video > « Canyoning & Ovalie »
………………………………..
Pro Coaching & Guiding avec Jérôme Rochelle > www.STONE-SPIRIT.com
………………………………..
Aôut 2012, Jeff Dubois (ancien international du XV France) entraineur de la Pro D2 de Massy a offert à ses 40 joueurs sous la houlette du préparateur physique Christophe Delahaye, la descente intégrale du Vialais en canyoning (massif du Caroux, Hérault). Un moment de détente, d’éfforts et de challenge aussi, avec en final un saut à 16m grand point d’orgue pour ces compétiteurs hors pair!
Merci à mes amis guides d’Acroroc pour leur aide David, Pierre et Thierry.

jeff-dubois
…………………………………
Sur facebook > Stone Spirit Coaching & Guiding
…………………………………

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Vertige au pays du Roquefort

L’ensemble de ces images ont été prises « in vivo ». Il faut une bonne synchronisation et la bonne distance avec le chuteur (BASE jumpeur) pour tirer le meilleur cadrage et rendre au mieux toutes les lignes de fuites. L’impression de vide renforce le coté vertigineux de ces instants.

# Cliquez sur les images pour les voir à taille réelle. #

Photos copyright Jérôme Rochelle, tous droits réservés.


– Jérôme auto-portrait –

  • – Yves –

  • – Simonet –

  • – Stéfan –

  • – Jean-Jacques –

  • – Polo –

  • – 2 ways dans le move (gainer pour Bartek)-

  • Learn the Art of BASE jump

    « Stay safe is to learn better »

    Learn the Art of BASE jump from BASE SESSIONS on Vimeo.

    ————————-
    # Lien direct sur Vimeo > « Learn the Art of BASE jump »
    ————————-
    1# BASE packing seminar: *
    Session of two days training on the specific hardware BASE jumping (container + canopy), the packing of canopy, and the good techniques of using. Theory and practice. Coaching staff. * no jumps
    2# BASE jumping seminar: **
    Session of 3 days training with control packing job, delays charts, wind and aerology, analysis of the practice site, safety control, emergency actions, exit trainer. Theory and practice. Coaching staff. 2 persons maximum. ** mastery of packing job
    …………………………
    1# Séminaire de pliage pour le BASE: *
    Session de 2 jours de formation sur le matériel spécifique de BASE jump (sac + parachute), au pliage du parachute, et aux bonnes techniques d’utilisation. Théorie et pratique. Coaching personnel. * sans sauts
    2# Séminaire technique de saut en BASE: **
    Session de 3 jours de formation sur le contrôle du pliage, délais de chute, vent et aérologie, analyse du site de pratique, gestion de la sécurité, actions d’urgence, simulateur de départ. Théorie et pratique. Coaching personnel. 2 personnes maximum. ** maitrise parfaite du pliage
    ———————–
    # Articles on this blog > « Learn BASE Jumping » / « Apprendre le BASE jump »
    ———————–
    # on Facebook > BASE Sessions
    ———————–
    # on Vimeo > Learn The Art of BASE
    ———————–
    # on Youtube > Fly Jeronimo
    ———————–

    probaseacademy Nouveauté pour 2013: cours en Français chez « Probase Academy » avec BASE Sessions.

    ———————–

    Edlinger Berhault, les invincibles! Hommage.

    La vie cotoie la mort et la mort supporte la vie, comme une étoile brillant dans l’Univers.

    Patrick Edlinger, le Blond, nous a quitté. Il a vécu libre et fidèle à lui même, à son ressentit, à ses aspirations, sans se trahir. Nous sommes orphelins de deux pères, Patrick Berhault (28 Avril 2004) et maintenant Patrick Edlinger (16 Novembre 2012)… une page vient de se tourner définitivement. Ces hommes ont vécu leur vie à bout de souffle avec passion, courage, brillance et droiteur. La fin faisait depuis le début partie de la partition, car on ne peut aimer sans risques, parce que vivre ce n’est pas à moitié, car si on ne regarde pas la mort en face on ne peux vivre intensément. Nous n’avons pas à juger, il n’y a pas de hasard, seuls les lâches attendent au pied de la porte. La vie est un destin que l’on prend à bras le corps où qu’on ne prend pas.

    Ces deux personnages auront marqué ma vie (et celles de beaucoup d’autres), illuminé mes rêves d’adolescent, posé des jalons sur mon parcours. En 1982 le film de Janssen sur Patrick Edlinger, « La vie au bout des doigts », fut une révélation pour moi et influenca ma pratique de l’escalade notamment avec le solo. Puis j’eu la chance de les rencontrer, au départ au cours de leurs conférences puis plus tard comme grimpeur partageant la même passion ou les mêmes défis verticaux. Je garde de ces deux hommes hauts en couleurs, une somptueuse lumière, une énergie puissante, un regard sur la nature plein de respect et une profonde modestie. Leur accéssibilité et leur simplicité était un grand signe, rare.

    On ne peut prétendre connaître les gens même si ils sont de notoriété publique et inspirent par leurs actes sa propre vie. On en perçoit juste un éclairage, celui avec lequel on s’accorde. Ni dieux mais hommes, avec leurs fragilités et leurs doutes, maîtres incontestés dans leur art de la grimpe, de l’équilibre et du défi. On ne nait pas artiste on le devient par nécéssité, pour enfouïr ses bléssures, mais fragile on reste. Au diable ce qui ne voient et critiquent qu’à travers le filtre de leur frustration ou de leur supériorité, sans avoir pris la peine dans leur vie de mettre un orteil en dehors de leur route bien tracée. Il n’y a ni comment ni pourquoi, ni rien à comprendre, mais juste à regarder, à écouter et à recevoir, à se souvenir encore. Ces deux Patrick auront sûrement plus donné que reçu en retour, mais leur don est majestueux.

    Il est facile de conclure que la médiatisation et la recherche de reconnaissance ne fait que des dégats, que la seule chose qui importe dans le fond c’est l’inspiration du moment pour soi et que cette innocence est ce qu’il faut protéger le plus possible, qu’il n’y a pas de rêve que l’on puisse échanger contre quelques dollars car le moteur n’est plus le rêve mais la recherche du succès et de l’exploit. Les deux Patrick connaissaient les pièges de la médiatisation personnelle, de sa superficialité et de son impasse, de ses rapports intéressés et souvent faux, de ses compromis le cul entre deux chaises, de cette double personnalité qui fait perdre la tête… et ils ont joué le jeu sous le regard complice d’autres artistes (Jean-Paul Janssen, Laurent Chevallier, Maurice Rebeix, Gérand Kosicki, Robert Exertier, David Belden…) pour nous faire partager avec magie leur façon de voir la vie à travers l’escalade, comme un mode de pensé et d’être, en harmonie avec la nature et avec soi-même. Qui pouvait mieux le faire qu’eux?

    Aujourd’hui l’élan de ma jeunesse s’éloigne emmportée par ta disparition le Blond, même si on ne sétait pas revu depuis longtemps je savais ta présence là quand je montais dans les gorges du Verdon retrouver les racines. Mon coeur est lourd. Je regrette de n’avoir pas pu croiser ton regard perçant une dernière fois. Tu es parti, vous êtes partis, je partirai aussi un jour. En attendant, une brise légère continuera de glisser sur le beau calcaire bleu de l’Escalès, comme un murmure, comme une caresse, comme un chant d’amour. Merci, mille merci. Adieu l’artiste.

    Toutes mes condoléances à sa fille, à sa femme, à ses proches et amis.

    « La vie il ne faut pas trop la prendre au sérieux, il faut la voir comme un jeu avec un début et une fin, où la passion, l’écoute, la curiosité, le respect, et l’amour sont les piliers de la découverte de soi-même et des autres. Le reste n’est que futilité comme le temps qui passe… et comme ce roll over »
    Jérôme Rochelle

    ps: que j’ai pu souffrir à essayer comme vous deux de faire le grand écart sans jamais y arriver… c’était bien vous les maîtres 😉

    Complément(26 Novembre 2012):
    KAIRN, hommage de toute une génération de grimpeurs>

    http://www.kairn.com/article.html?id=2481